10 remèdes pour contrôler la Phlébite

Les personnes atteintes de phlébite savent que cette affection, douloureuse et terrifiante, peut instantanément provoquer la mort si un caillot de sang se loge dans les artères pulmonaires.
La phlébite est plus correctement appelée thrombophlébite. Le suffixe thrombo, qui signifie caillot, représente sa marque de distinction et son principal danger. Il existe deux types de phlébite; la phlébothrombose, l’affection la plus grave, et la thrombophlébite, dont nous allons parler ici.

Le terme phlébite signifie simplement inflammation des veines, et il peut s’agir de veines superficielles à la surface de la peau ou de veines profondes dans les jambes.
Une phlébothrombose exige habituellement l’hospitalisation et la prescription d’anticoagulants. En revanche, les caillots qui se forment dans les cas de phlébite ou de thrombophlébite adhèrent aux parois et ont peu tendance à se détacher.

Les conseils que nous donnons ici sont uniquement destinés aux personnes atteintes de phlébite ou de thrombophlébite. Ces conseils ont pour but de les aider à soulager leurs douleurs sans qu’ils aient à prendre des médicaments sur ordonnance et à réduire les risques de récidive;

Cessez de prendre la pilule

Si vous avez des antécédents de phlébite, ou si votre sang a tendance à se coaguler, vous ne devriez pas prendre de pilules contraceptives.
On estime que l’incidence de phlébothrombose chez les femmes qui prennent des contraceptifs oraux est de trois à quatre fois plus élevée. En présentant une prédisposition aussi forte aux caillots dans les veines profondes, les personnes qui souffrent de phlébite ou de thrombophlébite courent également des risques élevés de récidive.

Du repos et de la chaleur

Vous pouvez traiter une phlébite ou une thrombophlébite en élevant la jambe malade et en y appliquant des compresses chaudes et humides. Bien qu’il ne soit pas nécessaire de garder le lit, se reposer en surélevant la jambe de 15 à 30 cm au-dessus du cœur semble accélérer la guérison.
L’inflammation disparaît généralement au bout de sept à dix jours, mais il faut parfois compter de trois à six semaines.

Prenez conscience des risques

Une fois que vous avez souffert d’une phlébite, vous courez plus de risques de récidive. Or, cela peut dépendre, dans une large mesure, de choses que vous pouvez ou ne pouvez pas maîtriser. En général, il faut que vous vous trouviez dans une situation où le risque augmente, par exemple dans le cas de chirurgie ou de repos prolongé au lit.
Vous ne pouvez pas toujours éviter un long repos au lit, lorsque vous vous remettez d’une blessure ou d’une maladie grave. Toutefois, certains types de risques comme l’intervention chirurgicale facultative peuvent être contournés, surtout si vous êtes une personne âgée sujette à des troubles de coagulation. Consultez votre médecin pour connaître vos facteurs de risque. N’oubliez pas que se lever et marcher peut contribuer à réduire les risques de phlébite après une intervention chirurgicale.

Renseignez-vous sur l’aspirine

Certaines études ont suggéré que les propriétés anticoagulantes de l’aspirine pouvaient peut-être atténuer les risques de phlébite en empêchant la formation rapide de caillots chez les personnes prédisposées. On conseille de prendre de l’aspirine avant des périodes prolongées de repos au lit, et avant un voyage ou une intervention chirurgicale, facteurs qui ont tendance à accroître les risques de caillots. Consultez d’abord votre médecin, car il s’agit après tout d’un traitement médical.

Si vous voyagez en voiture, arrêtez-vous pour marcher

Il faut vous dégourdir les jambes de temps en temps si vous comptez faire un long trajet en automobile et que vous avez des antécédents de phlébite. Ces arrêts ont pour but d’empêcher votre circulation sanguine de ralentir, ce qui se produirait inévitablement si vous passiez de nombreuses heures sans bouger. Le sang qui circule au ralenti peut favoriser la formation de caillots.

Voyez-y une autre raison d’arrêter de fumer

Si vous faites des phlébites récurrentes et que votre médecin n’arrive pas à en déterminer la cause, cessez de fumer.

Faites de l’exercice

L’exercice, surtout la marche, empêche les veines de s’engorger. Des veines moins congestionnées préviennent les récidivent de phlébites. Les veines forment un système à basse pression. Si les valves qui empêchent le sang de redescendre dans les jambes ne fonctionnent pas bien, en cas de varices par exemple, la marche s’impose comme mesure préventive contre l’accumulation de sang.

Surélevez les pieds lorsque vous êtes confiné au lit

Si une phlébite vous garde au lit pendant une période prolongée, surélevez la partie inférieure de votre lit de quelques centimètres afin d’accroître la circulation sanguine dans les veines de vos jambes.

Portez des bas antifatigue

Certains médecins recommandent le port de bas antifatigue afin de prévenir la récurrence de la maladie, tandis que d’autres le déconseillent. Bien qu’aucune étude documentée n’ait démontré que de tels bas contribuent à prévenir la phlébite, il semble qu’ils procurent un soulagement à certaines personnes. Le meilleur conseil à suivre; Portez des bas antifatigue s’ils vous font du bien. Sinon, ne vous croyez pas obligé de les porter.

Méfiez-vous des voyages en avion

Les documents scientifiques font constamment état de rapports selon lesquels des personnes auraient été soudainement atteints de phlébothrombose après un long voyage en avion. Quelle qu’en soit la raison, notamment la cabine, l’immobilité prolongée, alcool, cela se produit tellement fréquemment qu’on parle en Amérique du nord du ” Syndrome de la classe économique.” Cela frappe rarement les passagers en première classe, qui ont beaucoup plus d’espace pour se bouger les jambes.

Les longs déplacements en voiture ou en avion, ainsi que les périodes d’inactivité prolongées, peuvent accroître les risques de thrombose. Dans un avion, cependant, vous êtes beaucoup plus prisonnier de votre siège que dans une voiture. Par conséquent, si vous souffrez de phlébite,  vous devriez mettre des bas anti-fatigue avant de monter à bord. Vous devriez aussi vous lever toutes les demi-heures et marcher un peu dans l’allée.
Afin de ne pas incommoder vos voisins, songez à demander un siège au bord de l’allée.

Alerte médicale


Un signe d’infection :

En apprenant qu’ils souffrent de phlébite, les gens se mettent souvent à avoir terriblement peur de mourir à cause de ces caillots dans les veines. En, réalité, cela est plutôt rare, bien que la phlébite puisse provoquer une infection potentiellement mortelle si elle n’est pas traitée.
Consultez votre médecin. Ils pourraient signaler une infection que votre médecin traitera à l’aide d’antibiotiques si les symptômes de la phlébite, douleurs, rougeurs, sensibilité, démangeaisons et inflammation s’accompagnent de fièvre et ne se résorbent pas au bout d’environ une semaine. Retrouvez plus de conseils sur : https://psychologie-sante.tn/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *