Mal de dos : Les différentes manifestations

La douleur dans le dos coté droit

Vous avez mal dans le dos ? Et plus particulièrement dans la partie droite de votre dos ? Restez ici. Vous cherchez des informations sur cette douleur et c’est bien normal. Alors les voici.

La douleur dans le dos cote droit peut s’apparenter à un courbature, il y a plusieurs possibilités. Peut-être savez-vous fait un faux mouvement sans vous en rendre compte. Mais il y a de grandes chances que le coupable se trouve dans votre chambre. C’est votre matelas ! Quoi qu’il en soit, que devez-vous faire ? Premier réflexe : ayez recours à un massage ou à des anti-inflammatoires.  Bien entendu, le mieux, c’est quand même d’aller voir un médecin. Néanmoins sachez qu’il existe des alternatives pour vous aider à soulager vos douleurs au cas où vous vous retrouvez dans l’impossibilité de voir un médecin rapidement. Si vous ressentez votre douleur dos cote droit comme des picotements, comme une brûlure, le mieux est réellement de faire appel à un médecin.  Cette douleur peut être d’origine musculaire, mais mieux vaut avoir un avis médical rapide dans ce cas précis.

Néanmoins, si encore une fois, vous ne pouvez pas faire appel à un médecin (si la douleur survient en plus milieu de la nuit par exemple), vous pouvez utiliser un anti-inflammatoire. Si votre douleur se situe dans la partie inférieure droite de votre dos, vous avez très probablement affaire ici à une maladie. Une fois de plus, une consultation chez un médecin vous permettra d’en savoir plus et de prendre les mesures nécessaires.

Le lumbago aigu

Avez-vous déjà été victime de douleur dorsale si violente qu’elle dégrade votre vie quotidienne ?

Un lumbago aigu tire le plus souvent son origine des muscles et des ligaments. Il se déclenche généralement après un effort physique intense qui a causé des dommages plus ou moins importants à un muscle.  Par contre si la douleur est vraiment violente, d’autres causes sont probablement à l’origine de votre lumbago aigu.

Connaissez-vous les causes d’un lumbago aigu ?

On retrouve parmi les causes fréquentes, l’hernie discale, l’arthrose lombaire, ou encore la sténose du canal rachidien. Comme dit précédemment, un effort physique anormalement intense peut déclencher le lumbago aigu. Déplacer une armoire par exemple. Néanmoins cet effort peut en fait servir de révélateur. Ainsi la cause réelle peut être plus profonde et plus sérieuse.

Ainsi, le meilleur conseil que je puisse vous donnez lorsque vous souffrez d’un lumbago aigu est donc de passer une visite médicale le plus rapidement possible. En effet dans certain cas, une intervention médicale est requise afin d’améliorer durablement la qualité de vie du patient.

Par ailleurs sachez qu’il existe des techniques dîtes « douces » pour soulager, au moins provisoirement le lumbago aigu. On peut citer par exemple la technique du champs de fleurs, la chiropraxie ou encore certains types de massage. Ces techniques « douces » ont en fait un but principal : soulager les tensions de vos muscles et de vos ligaments.

Quoi qu’il en soit, consultez un médecin le plus rapidement possible dès que vous ressentez les symptômes.

L’oreiller cervical et ses bienfaits

En moyenne, nous dormons, 7h à 8h par jour. Il est donc primordial que ce sommeil soit de qualité. Non seulement pour bins récupérer, mais en plus pour éviter de s’abîmer le dos ou les cervicales. De nombreux médecins conseillent l’utilisation d’oreiller cervical. Ces oreillers permettent d’éviter les douleurs musculaires, torticolis et autres pathologies plus graves tels que l’arthrose, l’hernie cervicale, ou la sciatique du coup. Ce genre de problème peut clairement être évité grâce à de bonnes positions quotidiennes, au travail ou à la maison. Cependant un bon oreiller cervical peut également aider !  En effet ces oreillers participent à l’évitement de problème pouvant causer à termes des arrêts maladies par exemple. Certes les problèmes de dos sont récurrents dans la population, mais ceux-ci englobent également les problèmes cervicaux. Ceux-ci sont souvent engendrés par de mauvaises postures adoptées lors du sommeil.

Pour améliorer la qualité de votre sommeil vous pouvez songer à vérifier, et, le cas échéant, changer votre literie. Petite astuce au passage d’ailleurs : si vous changez de literie, vous devrez également changer d’oreiller cervical (si vous en aviez déjà un). Si vous n’avez pas encore d’oreiller cervical, sachez qu’il en existe pour tous les types de position de sommeil, ainsi que pour toutes les morphologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *