Tout savoir sur les implants dentaires d’aujourd’hui

Même avec la plus grande minutie et attention, nos dents sont souvent victimes de différentes formes d’agressions d’où les caries, le déchaussement, la fracture, … Pour y remédier, les dentistes ne cessent d’innover dans la technique afin de nous proposer des solutions efficaces et naturelles. C’est ainsi que les prothèses virent le jour. De nos jours, elles sont encore beaucoup utilisées et on peut en trouver de nombreuses déclinaisons.

La dent

Sous sa carapace dure, la dent est un élément vivant et c’est pour cela qu’elle ressent le froid, la chaleur et la douleur. Elle est recouverte en surface d’émail, la matière la plus dure de notre corps, mais qui est toutefois vulnérable. En dessous de l’émail se situe la dentine, un tissu mou qui enveloppe la pulpe, siège des vaisseaux sanguins et des nerfs. Les vaisseaux et les nerfs se prolongent jusque dans la racine de la dent qui est implantée dans l’os de la mâchoire. Puisqu’il s’agit ainsi d’un élément vivant, il faut également tenir compte du fait que c’est un élément qui vieillit. C’est, d’ailleurs, le processus de vieillissement qui entraîne, au bout d’un certain temps, le déchaussement de la dent.

En savoir plus sur l’implant dentaire ici.

Les solutions pour pallier une édentation

Suite à une carie ou à un déchaussement dû au grand âge, les dentistes avancent différentes solutions pour pallier l’édentation, mais ces solutions se traduisent toutes par la pose de prothèses. De nos jours, on retrouve une grande variété de prothèses dentaires dont les plus rencontrées sont :

– L’implant dentaire :

Il s’agit d’implanter une racine artificielle dans l’os de la mâchoire. Une fausse dent est ensuite fixée sur cette racine pour pallier un déchaussement. Avant de poser l’implant et la fausse dent, le dentiste va réaliser un trou dans l’os de la mâchoire puisque l’implant va y être vissé.

Il s’agit d’une méthode délicate puisque chaque individu a une forme différente de mâchoire. Lorsque cette dernière est pauvre en masse osseuse, le dentiste devra avant tout faire une greffe osseuse.

Lorsque le trou est finalement réalisé, l’implant va y être vissé et il faudra attendre entre trois à six mois pour que l’implant se fonde dans l’os. C’est seulement après parfaite cicatrisation que la fausse dent sera fixée.

En termes d’implant dentaire, l’implant va remplacer la racine dentaire et c’est elle qui va soutenir la future prothèse. L’implant est le plus souvent fabriqué en titane tandis que la prothèse peut être en céramique, en or ou en argent. Dans certains cas, il est possible de réaliser tout le processus en un seul jour et on parle alors de mise en charge immédiate.

L’implant dentaire est la méthode la plus utilisées (plus de 90 % des cas) même s’il a l’inconvénient de prendre du temps. Jusqu’à ce que la prothèse définitive soit placée, le patient devra porter un appareil mobile qui n’est, souvent pas, esthétique.

– Le bridge :

Il s’agit d’une fausse dent que le dentiste va placer à la place de la dent manquante. La fausse dent sera placée par des ailettes mécaniques qui vont être fixées sur les dents voisines. Ces dernières vont alors servir de piliers pour former un pont. C’est de là que la prothèse tire son nom : bridge.

Même si le bridge est efficace et plus rapide à placer, sa mise en place nécessite souvent la mutilation des dents piliers qui sont saines.

La greffe osseuse

Lorsque la mâchoire n’a pas assez de masse osseuse pour accueillir l’implant, le dentiste doit faire une greffe osseuse. Lorsque la greffe est réalisée pour les dents du haut, c’est le plafond des sinus qui va être épaissi. On parle ainsi de greffe sinusienne.

La pose de l’implant dentaire

L’implant dentaire peut être posé de deux manières :

– Juxta-osseux lorsqu’il est fixé sur la mâchoire

– Endo-osseux lorsqu’il est fixé dans la mâchoire

L’implant peut arborer différentes formes : en cône, en lame, en disque, … Ils ont généralement un diamètre situé entre 3 mm à 5 mm et une longueur située entre 10 à 15 mm. Ses dimensions varient d’un patient à l’autre.

Lire aussi – Mal à la mâchoire : d’où viennent les douleurs à la mâchoire ?

La mise en charge immédiate d’un implant dentaire

La mise en charge immédiate permet d’avoir des dents immédiatement opérationnelles au bout d’une seule séance chez le dentiste. Le patient n’aura donc pas à attendre des mois pour avoir une prothèse fiable. La mise en charge immédiate peut être réalisée suite à une extraction dentaire et elle permettra ainsi d’éviter la résorption osseuse et de garder tout le capital osseux. Lorsqu’elle est réalisée sur une zone déjà guérie, la perte osseuse est irrémédiable toutefois il est possible de travailler le profil d’émergence pour la pose implantaire.

Même si les solutions pour pallier une édentation sont nombreuses, leur prix exorbitant et l’absence de prise en charge sont des freins non négligeables pour les patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *