Défibrillateur : voici quand et comment vous en servir

Chaque année en France, il faut savoir que 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque. Quant au reste de la population mondiale, cela équivaut à environ 7 millions de personnes, soit une personne toutes les cinq secondes. Et comme une minute de perdue abaisse de 10 % les chances de survie, il faut savoir réagir vite. Voici donc quelles sont les circonstances où il faut utiliser un défibrillateur et surtout comment. 

Repérer les premiers signes 

L’utilisation d’un défibrillateur ne se produit qu’en cas d’arrêt cardiaque avéré. Et par là, on entend que la personne ne parle pas, ne respire pas et ne bouge pas. Il faut donc repérer l’absence de signe de vie et ne pas hésiter à stimuler la victime par les épaules pour voir comment elle réagit. De même, si elle ne respire pas et que son ventre ne se soulève pas, alors, il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse d’un arrêt cardiaque. Et immédiatement, il faudra agir vite. En effet, plus le temps passe, et plus les chances de survie s’amenuisent entraînant avec elle des dommages cérébraux irréversibles. Et si vous ne savez pas appliquer de massage cardiaque, alors il ne faudra pas hésiter à avoir recours à l’emploi d’un défibrillateur. 

L’emploi d’un défibrillateur 

Pour employer un défibrillateur semi-automatique, il existe cinq étapes. La première, c’est la mise en marche de l’appareil juste à côté de la victime. La deuxième, consiste à préparer la pose des électrodes en enlevant et même, en coupant les vêtements. Ici, il faudra juste vérifier que la poitrine n’est pas mouillée pour éviter l’électrocution. Concernant la pose, un premier juste au-dessus de la clavicule droite, un deuxième sur le côté gauche du thorax. Ensuite, il vous suffit de connecter les électrodes aux câbles et les câbles au défibrillateur. Rapidement, l’appareil va détecter automatiquement le rythme cardiaque de la personne et s’il ne capte rien, alors il se charge automatiquement. Avant toute décharge, il vous demandera d’appuyer sur le bouton. Enfin, la séquence de chocs se poursuivra si l’appareil ne capte aucuns signaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *